Archives de catégorie : Hélicoptère

chopper

Visiter un McDonald en hélicoptère

Lors de mon dernier voyage aux Etats-Unis, j’ai visité un McDonald. Pas très original, me direz-vous. Oui, mais j’ai visité ce McDonald-là en hélicoptère ! Et mieux encore, il ne contenait ni frites, ni sauce, ni burgers ! D’ailleurs, il n’avait pas de clients, ni de caisse, ni même de murs… Car ce McDonald-là est en fait un lac ! :-) Le lac McDonald, au nord du Montana, est le plus grand lac du Glacier National Park. Long de 20 kilomètres, pour 1,6 de large, il peut atteindre en son centre une profondeur de 144 mètres. Au-delà de ses dimensions, c’est surtout un endroit magnifique, qui compte certainement parmi les plus beaux de la planète.
Surplombé sur trois côtés par les Rocheuses, qui s’élancent à 2 000 mètres dans le ciel, il offre un contraste entre la blancheur des glaciers alpins qui enserrent les sommets découpés des montagnes, et le vert des forêts luxuriantes qui couvrent le bas des pentes.
L’horrible clown Ronald n’est pas à l’origine de son nom. Le lac doit en fait son nom « McDonald » à un marchand appelé Duncan McDonald, qui grava son nom sur un bouleau en bordure du lac en 1878.
Le bassin du lac a été creusé par un glacier géant qui, à une époque, remplissait entièrement la vallée. La chaîne de Lewis Mountain Range à l’est du lac représente la ligne de partage des eaux : elle joue le rôle d’une barrière pour les nuages, maintenant l’humidité qui a permis l’épanouissement d’une épaisse forêt de cèdres rouges et de pruches du Canada. Le lac est un moyen idéal pour explorer le Glacier National Park et ses soixante grands glaciers alpins. Le millier de cascades du parc et les superbes prairies alpines couvertes de fleurs sauvages sont remarquables, et ont fait de cette heure de vol en hélicoptère un festin pour les yeux. Autour du lac, on peut rencontrer le mouflon des montagnes Rocheuses, le chamois, le pygargue à tête blanche et, parfois, le grizzly. Si j’ai pu apercevoir les premiers durant ce vol, le grizzly n’a pas daigné pointer son museau.
Et vous savez quoi ? Ce baptême de l’air en hélicoptère m’a donné envie de recommencer. C’est la première chose que j’aie faite en rentrant : trouver un site proposant des vols en hélicoptère en France ! :-) Suivez le lien pour en savoir plus sur ce baptême en hélicoptère.

chopper

helico teotihuacan

Survol de la pyramide du soleil au Mexique

Certains sites historiques sont magnifiques à découvrir depuis les airs. C’est notamment le cas au Mexique, du site de la pyramide du soleil de Téotihuacan. C’est suffisamment rare pour être préciser car le Mexique interdit généralement tout survol de ses sites historiques. Là en l’occurrence, c’est un site magnifique, d’autant plus depuis les airs. Il y a environ 2000 ans, un peuple peu connu(dont on n’a pas encore déchiffré la langue), qui s’était établi dans une région fertile à proximité de la vallée de Mexico 400 ans auparavant, mit en oeuvre un énorme complexe cérémoniel au nord-est de l’actuelle Mexico. Cela donna naissance à la plus grande ville de Mésoamérique. Son importance culmina au Vie siècle; elle couvrait alors 20km2 et comptait plus de 100000 habitants. L’empire de Teotihuacán s’étendit jusqu’au golfe du Mexique et au Guatemala. La ville était construite selon une grille régulière, et même les cours d’eau étaient endigués pour suivre ce plan rectiligne. La façon dont les rues et les bâtiments sont alignés suggère une signification astronomique. L’artère principale est appelée avenue des Morts, car les bâtiments qui la bordaient, probablement des résidences de dignitaires, ont d’abord été considérés comme des tombes. Elle mène vers le sud à partir de la Pyramide de la Lune, avec la Pyramide du Soleil, plus importante, placée à l’est de l’avenue. Les deux monuments datent du début de construction du site. Comme tous les temples de Teotihuacán, le temple du Soleil a disparu, mais la gigantesque ziggourat qui le supportait subsiste, bordée par son esplanade cérémonielle. Elle mesure environ 225 mètres de côté, et 75 mètres de haut, et comporte 4 niveaux à bords inclinés, le 4ème niveau étant beaucoup plus exigu que les autres. À l’ouest, face à l’avenue des Morts, un grand escalier s’élève des terrasses à trois niveaux. La pyramide est constituée de terre – près d’un million de mètres cubes et recouverte d’une pierre rouge volcanique locale, sur laquelle était ajoutée de la chaux. Le déclin de Teotihuacán commença après 600, puis elle fut mise à sac par les Toltèques, probablement peu après 650. Les occupants suivants, impressionnés par sa grandeur, respectèrent ce site, mais la ville ne retrouva jamais son importance passée. Les Aztèques, qui intégrèrent à leur mythologie beaucoup des divinités figurant sur les murs et les sculptures, croyaient que la ville avait été construite par les dieux, et en firent un lieu de pèlerinage. A découvrir donc, en hélicoptère. Il faut compter environ 200 euros pour le survol. Pour en savoir plus, allez sur Vol en hélicoptère.