Un animal de compagnie dans le cockpit

Une chose qui me trotte dans la tête est de voler avec des chiots et de trouver les moyens de lui permettre de vivre la meilleure expérience, tant pour l’homme que pour l’animal. J’ai volé avec mon animal de compagnie pour un certain nombre de fonctions et je me suis aussi généralement demandé comment les altérations de l’altitude et les sensations de vol étaient interprétées par mon bon ami à plusieurs jambes. J’ai fait quelques recherches sur les éléments à prendre en compte lors de la montée en flèche avec le chien, et au cas où ils devraient rester sur une pelouse. J’ai découvert que voler avec son chien était en fait un produit de la liste des conteneurs pour de nombreux pilotes d’avions exclusifs. Être capable de considérer votre chien lors de voyages en avion avec vous peut être très souhaitable, mais n’oubliez pas de tenir compte de l’adhérence à bien avant sur le chemin de l’aéroport.

Légalement, le Département de l’agriculture des États-Unis a le dernier mot en matière de voyage en avion des animaux domestiques. Les besoins généraux disent que l’animal ne doit pas être âgé de moins de 8 mois et que vous pouvez nettoyer votre facture mensuelle de santé globale. En outre, si un animal traverse presque certainement les frontières de son état, il doit être vacciné contre la rage et posséder un certificat médical valide délivré par une clinique vétérinaire agréée dans un délai d’un mois. Si vous envisagez de quitter le pays, vous devez prendre des mesures supplémentaires. Adressez-vous au bureau de l’étranger de votre région de destination pour obtenir des informations complémentaires. La santé de votre chien est la prochaine action à prendre en compte. Il est conseillé de les emmener chez un vétérinaire moins d’un mois après le voyage en avion et de vous renseigner en particulier sur les éventuels problèmes pouvant nuire à la survie de votre animal de compagnie. Des médicaments particuliers peuvent être un problème ou une anxiété supplémentaire due à la montée en flèche de l’expérience pratique peut être excessive pour de nombreux chiots. La plupart des vétérinaires reconnaissent qu’il est absolument inutile de préparer un chien à passer des vacances en avion, et une planification et une détermination minutieuses en font une expertise efficace pour tous. Une fois que vous avez établi que votre chiot est légalement et en bonne forme physique pour voler, vous devez réfléchir à la façon de le soutenir dans l’avion. Éloignez-vous des niveaux trop élevés d’eau et de nourriture pendant les nombreuses heures qui précèdent le voyage, en particulier si vous programmez un long voyage. Un chien nerveux peut bénéficier du déménagement ou courir rapidement avant le voyage.

Les chiens peuvent percevoir votre niveau de stress, alors essayez de créer des moments agréables et agréables pour le voyage, ils n’ont donc pas tendance à être terrifiés. De même que les personnes doivent être attachées, les chiens doivent également être garantis dans l’avion. Pour ce faire, placez-les dans une caisse située dans le dossier ou dans le coffre à bagages, ou utilisez des sangles sur la commande. La détection la plus préjudiciable est que votre animal de compagnie se promène au décollage autour de l’arrière de l’avion. Éliminez-le ainsi de toute pression excessive. La prochaine étape consiste à créer un chiot aussi sécurisé que possible tout au long du vol, en offrant à tous des capacités de protection de l’audition variées, des jeux de votre maison, de l’eau de boisson à ingérer ou des anti-pressions pour leur nervosité. Vous devez vous rappeler que cela peut être un volume assez élevé et une rencontre inhabituelle, par conséquent, ils auront probablement très peur au début. Nous avons maintenant découvert que notre canine fait beaucoup mieux sur les vols aériens où elle a ses Mutt Muffs comme protection du conduit auditif.

En outre, il supprime le son de votre moteur, mais offre à son esprit un stress léger qui procure un effet réconfortant. Assurez-vous de vérifier votre chien de temps en temps pour vous assurer qu’il n’est pas très effrayé. C’est là que la détermination peut aller très loin, car être l’animal de compagnie nécessitera probablement d’apaiser les périodes initiales. Immédiatement après l’atterrissage, veillez à utiliser le chiot lors d’une promenade pour acquérir toute fermeté qu’il peut réellement ressentir peu de temps après s’être coincé dans l’avion. C’est peut-être un bon moment pour réfléchir à ce qui a bien bougé et à ce qui pourrait être mieux pour vos prochaines vacances avec votre ami à quatre pattes. Notre problème le plus important était d’acquérir des serrures de chiot à l’intérieur de l’avion, mais nous essayons d’aspirer et de rouler la charpie tout l’avion par la suite.