En apesanteur

20 novembre of 2017 by

Ne disposant pas d’une planche à billets ni d’un budget extensible à l’infini, je ne verrai vraisemblablement jamais la Terre depuis l’espace. J’ai fini par me faire une raison et par faire une croix sur ce doux rêve. Cela dit, ma vie n’est pas fichue pour autant. En effet, il n’y a pas longtemps, j’ai tout de même pu m’offrir une expérience extraordinaire et ressentir ce qui fascine le plus dans le voyage spatial : l’absence de gravité. Le mois dernier, j’ai en effet exécuté un vol en apesanteur à Miami. L’aventure m’a bien entendu coûté une petite fortune, et n’a pas duré très longtemps : chaque parabole offrait à peine 22 secondes d’apesanteur. Autant vous dire qu’il vaut mieux profiter au maximum de ces précieuses secondes ! Mais à mon sens, cet argent aurait difficilement pu être mieux investi. Belle-maman a bien sûr trouvé un brin affolant que je verse autant pour une telle expérience. Et effectivement, si l’on se focalise sur le rapport quantité/prix, c’est un scandale : cinq mille balles pour cinq minutes et demi d’excitation, ma bonne dame, vous vous rendez compte ? Seulement, ces cinq minutes valent à mes yeux bien plus qu’une Rolex en or massif et diamants incrustés ! Bon Dieu, c’est quand même le genre de sensation qu’on ne ressent qu’une seule fois dans une vie ! Et clairement, je ne pourrai jamais oublier cette expérience : dans dix ans, il me suffira de fermer les yeux pour que je me souvienne des sensations que j’ai eues durant ce vol. C’est un peu comme si cette sensation étrange était restée gravée en moi, profondément dans mon corps. C’est peut-être son inconcevable singularité qui a fait qu’elle a marqué mon corps. Il faut se rendre compte que l’apesanteur est le genre de sensations qu’on ne peut éprouver ici bas. Il aura donc fallu attendre l’exploration spatiale pour que l’on puisse enfin sentir cette sensation. Et tous les humains ayant vécu avant le 21ème siècle n’ont jamais connu une telle sensation. Et même aujourd’hui, ceux qui en ont fait l’expérience ne sont pas en majorité, parmi tous les habitants que compte notre bonne vieille Terre ! Si l’expérience vous intéresse, voilà le site où j’ai trouvé mon vol en apesanteur ! Ca vous permettra d’avoir une vue détaillée du programme.

avion

Previous:

Le ralentissement de l’aviation

You may also like