Top Gun en MiG29

04 janvier of 2017 by

Je crois que Top Gun a marqué une génération entière de garçons. Je le sais bien : j’en fais partie. Lorsque j’étais adolescent, je voulais plus que tout au monde devenir pilote de chasse, enfiler le costume et me distinguer lors de dogfights à une vitesse folle. Evidemment, je n’ai pas assouvi ce rêve : j’ai fini par travailler dans un bureau. Pourtant, je scrute encore les cieux d’un air envieux chaque fois que Top Gun repasse à la télévision. Il y a peu, j’ai même touché ce rêve du doigt : j’ai en effet opéré un vol en avion de chasse près de Moscou en Russie. Trente minutes de bonheur et d’adrénaline ! J’ai adoré les sensations de ce vol unique en son genre. Pour autant, celui-ci m’a tout de même fait changer de point de vue. Je me suis rendu compte qu’au final, je ne regrette pas du tout de ne pas être devenu pilote de chasse. Bien évidemment, j’ai adoré cet instant, mais j’ai fini par comprendre que ce métier-là ne me correspondait pas. Le métier de pilote de chasse fait à l’évidence partie de cette sorte de métiers qui fait saliver les gamins mais s’adresse en fait à un infime pourcentage de personnes dotées d’un esprit bien particulier. Ces métiers (qu’il s’agisse du rôle d’infirmière, de policier ou encore de militaire) ont en effet un point commun : ce sont un peu des boulots réservés aux super-héros. Cela peut sembler bizarre, mais je le pense vraiment. Car les gens qui travaillent dans ces domaines font ce que la plupart des gens seraient bien en peine de faire. Combien de personnes ont envie de traîner avec des malades, ou d’aller au contact avec des personnes hostiles et armées ? Bon, le métier de pilote de chasse ne joue pas dans la même catégorie, mais il est lui aussi très dur. Un pilote met sa vie en jeu chaque fois qu’il travaille, après tout ! Je pense que les gens normalement constitués veulent un boulot confortable, et non des shoots d’adrénaline à chaque fois qu’ils vont au boulot. C’est certes moins spectaculaire, mais c’est tout de même plsu reposant ! En tout cas, vivre ces trentes minutes a vraiment été une expérience incroyable. Je vous mets d’ailleurs en lien le site où j’ai trouvé ce vol en MiG29, si l’aventure vous tente !

mig-29 vol-en-mig

jet

Previous:

Les difficultés de l’aviation d’affaire

dassault

Next:

Dassault se marie avec Reliance en Inde

You may also like