Vol dans la stratosphère

15 octobre of 2015 by

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut faire un tel voyage, et j’ai dû économiser longtemps avant de pouvoir m’offrir ce vol en MiG 29 qui m’a conduit à 30 km d’altitude, assez haut pour admirer la courbure de notre bonne vieille planète ! Et étant donné les tensions entre France et Russie en ce moment, je n’étais pas du tout convaincu de pouvoir me rendre en Russie. Mais à ma grande surprise, les formalités se sont faites sans problème et j’ai pu monter à bord de cet avion légendaire qu’est le MiG 29. Et non seulement j’ai pu monter jusqu’à la stratosphère pour contempler la beauté de la Terre et l’obscurité de l’espace, mais le pilote a également exécuté sur le retour une séance de voltige qui m’en a fait voir de toutes les couleurs. Boucles, renversements, vol sur le dos, et beaucoup d’autres figures se sont succédées les unes aux autres. Inutile de dire que j’étais aux anges ! Avant de m’offrir cette expérience, j’appréhendais un peu de ne pas tenir les G. Mais j’ai vite été rassuré une fois sur place. Andrey, le pilote, m’a garanti qu’il calibrerait sa manière de voler au vu de mes réactions. Et il a tenu parole. Si les acrobaties ont par moment été difficiles à supporter, Andrey s’est assuré entre chaque série d’acrobaties que je vivais bien le vol. Et en dépit de la violence de l’expérience, je n’ai au final pas rendu mon petit-déjeuner (ce qui est plutôt rare, comme me l’a appris Andrey une fois à terre). Le moment le plus stressant, quand j’y repense, n’a pas eu lieu en altitude mais à terre. Je peux vous avouer qu’en embarquant, j’avais l’impression que mon coeur allait exploser. Pourtant, une fois assis dans le cockpit, l’appréhension a disparu. J’avais une totale confiance dans le pilote et dans le MiG. De toute manière, j’étais bien forcé de lâcher prise : je n’avais plus le moindre contrôle sur la situation. Au final, l’expérience était grandiose mais s’est révélée si extrême qu’il m’a fallu pas mal de temps pour me représenter ce que j’avais vécu. Ce n’est qu’en revoyant l’enregistrement du vol avec mes proches que j’ai réellement pris conscience de ce que j’avais vécu. J’en ai eu la larme à l’oeil. Pour en savoir plus, allez sur le site spécialiste du vol en MiG-29.

vol mig-29

Previous:

Un vol en MiG-29

You may also like